Un silence assourdissant de Renée Guillaume

 

• Un silence assourdissant de Renée Guillaume

Synopsis :

Renée et son mari, André, ont un fils dont le comportement devient très étrange. Bien plus silencieux que les autres, il passe son temps, isolé, à rêver. Pourtant, il est brillant : il apprend à lire seul, comprend l’anglais et écrit des poèmes magnifiques. Durant des années, ils vont chercher à comprendre la souffrance de leur fils, jusqu’à ce qu’ils apprennent que Robin est autiste. Les parents découvrent avec horreur cette maladie et apprennent qu’il y a un coupable. Le psychiatre accuse le grand-père. Sadique et pervers, il étouffe l’enfant. Mais personne n’imagine l’ampleur du drame… Si les mots peuvent blesser, le silence peut tuer . Ce récit bouleversant raconte le lent meurtre psychique qui a détruit, petit à petit, une famille ordinaire.

Mon avis :

Je n’avais jamais lu de livre sur l’autisme, comme c’est un sujet qui m’intéresse j’en ai emprunté un dans la bibliothèque de ma commune !

Ce livre est un témoignage très touchant d’une famille, en apparence banale et unie, qui en réalité, ne l’est pas du tout ! Une famille où tous les coups sont permis mais surtout faits par derrière ! Un grand-père autoritaire autant sur sa fille et son gendre que sur son petit-fils ! Une autorité et des manières de faire assez particulières qui brisent une famille !

Ce témoignage nous apprend beaucoup sur l’autisme, la manière dont il se manifeste et les moyens mis en oeuvre afin de « tirer » l’enfant vers le haut ! Parce que oui, même si je pensais le contraire, l’autisme n’est pas quelque chose d’irréversible ! L’enfant peut évoluer, se mettre à parler, à marcher …etc mais seulement s’il est encadré par une équipe médicale et soutenu par ses parents ! Parce que oui, les enfants autistes sont des enfants très très intelligents !

Ce livre est un témoignage de la force et du courage que les parents ont devant les difficultés de la vie et Dieu sait si leur parcours et semé d’embûche !

Ce livre est très agréable à lire, il n’y a pas de phrases trop complexes, le lecteur est tenu en « haleine » du début à la fin ! Je regrette juste une chose, les 70 premières pages, qui retracent la vie de la maman de Robin : Renée (l’auteur), sont un peu longues à lire car nous avons l’impression que l’histoire n’avance pas ! Mais finalement nous comprenons vers la fin de l’ouvrage l’intérêt de ces 70 premières pages, qui finalement sont plus que primordiales pour la compréhension de ce témoignage !

 

 Ma note :

17/20 

 

Publicités

Toi aussi donne ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s