Tout est halluciné de Hyam Yared

 

tout est hallucine

Présentation de l’éditeur :

Justine est née une deuxième fois à l’âge de cinq ans, au sortir d’un coma qui l’a laissée amnésique. Dans la poussière et le vacarme du Caire, pour l’aider à reconstituer ses souvenirs, elle ne peut pas compter sur son père, qui préfère lui réciter en français des versets des Evangiles, pleurer des siècles plus tard la chute de l’empire chrétien d’Orient, et qui refuse, que ce soit en français ou en arabe, de prononcer certains mots, parmi lesquels « mère » et « Liban » – leur pays d’origine. Justine devra combler elle-même les blancs du langage paternel, qui sont aussi ceux de son existence. Cette mère dont l’absence prend tant de place, ce pays ravagé autrefois berceau de tant d’espoirs. Ainsi mesurera-t-elle, comme en écho à ses propres aspirations à la liberté, combien d’illusions brisées jalonnent l’histoire du Moyen-Orient.
Des rêves d’émancipation aux violences les plus absurdes, de la Grande Syrie laïque d’Antoun Saadé aux ruines de Beyrouth, il lui faudra découvrir ce que les armes et les ceintures d’explosifs auront coûté à sa propre enfance pour espérer trouver un jour sa place dans le chaos du monde.

Mon avis :

Tout d’abord je souhaite remercier Babelio et les Editions Fayard de m’avoir envoyé ce livre dans le cadre de l’opération Masse Critique mensuel.

En effet lorsque j’avais lu a 4ème de couverture, j’ai tout de suite était emballée par l’histoire mais malheureusement quand j’ai commencé ma lecture j’ai vite déchantée .

Je n’ai pas du tout accrochée au style de l’auteur, qui rend la lecture extrêmement flou, redondante et ennuyeuse. On est plongé dans un univers assez étrange avec une petite fille qui n’a pas ou peu de souvenir de son enfance et un père qui semble être complètement dans son monde … Il a visiblement un énorme problème avec ses origines à savoir le Liban et la religion musulmane . Mais hélas pas que … Il a également en horreur la mère de sa fille, et bien d’autres fait ou actes politiques qui font ce qu’est le monde comme il est actuellement, malheureusement pour lui.

Quand on commence ce livre avec peu de notion sur le Liban actuel ou l’Histoire du pays on se retrouve vite perdu.

L’auteure à souhaité pour essayer de nous plonger dans l’univers du père nous « décrire » ses moments d’égarement mais j’ai trouvé que cela en devenait complètement inintéressant ! On se retrouve avec des pages entières de monologues qui n’ont des fois ni queue ni tête mais surtout de passages qui se répètent autant dans les termes (ont lit un copier-coller) ou dans la signification (si les mots ne sont pas un simple copier-coller, certaines fois on lit deux gros paragraphes qui veulent dire exactement la même chose mais résumé de manière différente)

Je me suis fait violence pour avancer dans ce livre et finalement au bout de 3 semaines j’ai décidé de l’abandonné , j’en ai lu à peine un quart, j’ai arrêté ce supplice au bout d’une petite centaine de pages.

Je ne comprends pas l’engouement qu’il peut y avoir pour ce livre. Il parait que les informations sur la cause du coma de la fillette arrivent à la fin et que tout s’éclaire mais j’avoue que j’ai eu trop peu de matière dans ce quart pour me donner l’envie d’en savoir plus !

Voici donc mon avis sur ce livre mais je vous invite bien évidemment à aller lire d’autres avis car je suis peut être passer à coté de ce roman.

Ma note :

Je ne me permet pas de noter un livre que je n’ai pas terminé ….

 

 

   

Publicités

Toi aussi donne ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s