Un toit pour vivre du Collectif Logement Paris 14

 COUV UN TOIT POUR VIVRE

Présentation de l’éditeur :

 Les mots s’empilent comme des blocs, dressent page à page un mur de paroles vibrantes et bouleversantes, s’élancent en arabesques comme une danse pour conjurer l’impossible quotidien, et, pour finir, bâtissent phrase à phrase la maison rêvée. 

Celle que chacun et chacune est en droit d’espérer pour y bâtir sa vie.

Un livre qui met en espace des paroles de personnes mal logées, un parti pris graphique pour rendre audibles des mots difficiles à entendre.

Mon avis :

Tout d’abord, je souhaite remercier le site Babelio et l’éditeur Chèvre-feuille étoilée pour la réception de ce roman. En effet il s’agit d’une lecture dans le cadre du Masse Critique mensuel pour lequel j’ai enfin été sélectionnée après avoir postulé pendant plus de deux ans.

J’étais donc très enthousiaste à l’idée de recevoir ce livre qui m’avait tapé dans l’œil lors de sa présentation sur le site … mais j’avoue déjà avoir été un peu déçue quand j’ai ouvert le colis.

En effet j’ai découvert un recueil fin à la couverture un peu terne. Qu’à cela ne tienne, je l’ai ouvert et me suis plongée dedans.

Toutefois, plonger est un bien grand mot, j’ai dû passer 15 minutes grand maximum dessus. Ce recueil se lit horriblement vite et c’est bien dommage.

J’avoue que je m’attendais en découvrant la quatrième de couverture à un ouvrage ou les familles se confieraient sur leurs situations, leurs difficultés, les choses que l’on n’ose pas dire à l’écran, car c’est honteux ou gênant et que l’écrit, permettant plus d’anonymat, on découvrirait de nouvelles choses « intéressantes » qui ne sont pas (ou peu) dites dans les divers reportages que l’on peut voir à la télévision par exemple.

Mais pas du tout, ici c’est un recueil que l’on ne saurait classer : un mélange de témoignages, calligrammes et instants de vie. Les familles, qui ont travaillé 2 ans sur cet ouvrage (une présentation succincte des intervenants et de l’association est faite au début), ont opté pour quelque chose de plus artistique, avec par exemple des pages couvertes de phrases que l’on doit lire dans tous les sens, que j’ai interprété pour ma part comme pour exprimer une vie que l’on mène un peu en vrac, à droite à gauche.

Nous avons également des passages ou un court récit nous livre la difficulté des démarches ou de la vie dans un habitat petit ou indécent. Chaque page reprend le récit précédent en ajoutant un nouveau paragraphe en gras et au fil des pages les mots se mettent à former une maison.

Dans l’ensemble le recueil est une bonne idée et change un peu des différents ouvrages que je lis, mais cette originalité me semble de trop courte durée. En effet, si les idées citées plus haut ainsi que d’autres sont assez bonnes, j’ai trouvé ce livre bien trop cour et trop peu instructif. On nous répète encore et encore les mêmes choses que l’on peut entendre partout alors que justement je pense que cela aurait été le moment de profiter de cette production pour nous confier des « instants de vie » que l’on ne dit pas ailleurs.

De plus, je trouve que mis à part le thème en commun, à savoir les problèmes de logement, le recueil n’est pas tellement en harmonie en son sein. J’ai eu l’impression que l’on avait mis pèle-mêle dans ce livre, des travaux de divers ateliers, qui n’auraient pas forcément eu lieu dans la même association.

En conclusion pour moi, un livre bien trop court  et sans grand intérêt au vu des tas de reportages écrits ou télévisuels déjà produits sur le sujet. De plus, ça a été un moment de lecture plutôt désagréable car le choix de la mise en page ne facilite pas une lecture fluide. Peut être que leurs travaux auraient simplement pu être mis en place sous forme d’une exposition et non pas d’un support papier petit format (qui me parait au final assez mal adapté) ?

Toutefois, je tiens quand même à modérer mes propos, car je sais que d’autres lecteurs ont pu avoir l’opportunité de le recevoir dans le même cadre que moi  et que je suis peut-être passé complètement à côté de l’oeuvre. Je vous invite donc à aller lire leurs chroniques (Sur babelio, l’ensemble des avis sont référencés : ICI  et sur Livraddict : ICI)

Ma note :

11/20

 

 

   

Publicités

Toi aussi donne ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s