Le garçon dans le chêne de Fredrik Ekelund

Le garçon dans le chêne

 

 Synopsis :

Yasmina Saïd était trop jolie, trop libre pour ses cousins convertis à un islam radical. Telle est la conviction de l’inspecteur Lindström qui enquête sur son meurtre. Pourtant, sa collègue Monica Gren ne croit pas au crime d’honneur malgré les tensions communautaires qui règnent à Malmö, ville industrielle du sud de la Suède où se sont installés de nombreux immigrés. Les mois passent et l’enquête, faute de preuves, piétine. Jusqu’à ce qu’une autre jeune femme soit assassinée…

Mon avis :

Tout d’abord, je tenais à préciser que ce livre a été lu dans le cadre d’un partenariat entre Livraddict et les éditions Folio, que je tiens donc à les remercier pour cette découverte !

Je n’avais jamais lu de polar scandinave bien que j’en avais beaucoup entendu parler depuis quelques années et quand j’ai vu ce roman proposé sur Livraddict alors je me suis dit que c’était le moment de découvrir ce genre littéraire.

Malheureusement je n’ai pas vraiment aimé ce livre, je ne peux pas dire s’il s’agit du style que je n’apprécie pas ou simplement de l’histoire en elle même, mais je vais vous expliquer cela.

Nous suivons donc l’inspecteur Lindström, la quarantaine, policier aguerrit. Il semble un peu blasé de son métier et de toutes ses enquêtes pour meurtres et viols, sur lesquelles il doit travailler de manière trop récurrente à son goût. Avec lui se joint une jeune fille, tout juste sortie de l’école de police et qui découvre en quelques sortes le métier d’enquêteur. Son esprit et ses questionnements vont donc permettre d’ajouter un intérêt à ce roman. De plus cela amène un point de vue plus féminin qui est intéressant surtout puisqu’il s’agit ici d’une enquête où la possibilité d’un viol est mise en évidence.

Ce roman est découpé en trois phases bien distinctes, qui vont nous mener au coeur des enquêtes dont les inspecteurs découvriront qu’elles sont liées entre elles. Les parties sont construites de manière assez différentes, notamment en terme de nombre de pages mais aussi de rapidité dans la narration.

Il y a donc tout d’abord la première partie, elle plante le décor du roman et on prend connaissance des détails du meurtre de Yasmina Saïd. Cette jeune fille est issue d’une famille d’origine palestinienne. Il semble que les membres de cette famille soit heureux d’apprendre le décès de Yasmina. En effet, les siens acceptaient mal ses choix de vivre avec des moeurs plus libérés et plus en adéquations avec les habitudes de vie des suédois.

L’inspecteur Lindström pense à un crime d’honneur et met en avant tous les arguments en faveur de celui-ci. Nous ressentons alors, un climat emprunt de racisme qui m’a profondément dérangé. Certes j’ai conscience que dans les pays scandinaves les populations d’origines musulmane sont très mal accueillit et subissent des discriminations au quotidien mais j’ai trouvé ici que les termes employés étaient vraiment dur et je ne suis pas certaine de bien comprendre l’utilité d’un tel discours en lien avec la narration.

Toutefois, je tiens à souligner que la jeune Monica Gren à elle un discours très contradictoire à celui de l’inspecteur et que cela est bienvenue dans toutes les paroles insultantes et rabaissantes qui peuvent sortir de la bouche de celui-ci.

Vous l’avez donc certainement compris, je n’ai pas spécialement apprécié cette première partie, en effet mon plaisir à été gâché par le discours trop raciste dans cette première phase. Toutefois s’en suit une deuxième partie qui m’a un peu plus plu.

Les paroles déplacées envers les personnes d’origines musulmane ont complètement disparut et l’action s’accélère un peu. Cependant le rythme n’est pas encore assez rapide pour moi, je m’ennuie pendant ma lecture et je ne comprends pas réellement où veut en venir l’auteur quand il s’encombre avec certains détails notamment de la vie personnelle des protagonistes.

Enfin, la troisième et dernière partie arrive et malheureusement c’est la seule fois dans le roman où j’ai vraiment apprécié ma lecture ! Les événements s’enchaînent avec beaucoup de suspens et de rapidité dans la narration. L’histoire est finalement bien ficelée quand on s’aperçoit le dénouement qu’a mis en place l’auteur.

En conclusion concernant ce livre, je suis donc très mitigée. En effet, j’ai été fortement dérangé par la première partie qui à pour moi une visée trop discriminatoire. Je n’ai pas réellement d’avis sur la seconde partie puisqu’elle m’a plu à certain moment mais où je me suis ennuyée d’autres fois. Et enfin je reste tout de même sur une note positive pour la fin puisque le suspens est bien mené et la chute est intéressante !

Pour ma part je n’ai donc pas trouvé ce livre extraordinaire mais je relirais un polar scandinave sous peu afin de déterminer si c’est le genre que je n’ai pas aimé ou tout simplement ce livre !

Ma note :

11/20

Publicités

2 réflexions sur “Le garçon dans le chêne de Fredrik Ekelund

Toi aussi donne ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s