Le métier de Papa de Rachel Corenblit

le métier de papa

 

 Synopsis :

Tous les papas ont un métier : coiffeur, plombier, informaticien, vendeur de pizzas… Mais parfois, les papas ont des métiers pas ordinaires. Celui de Magnolia, par exemple. Il travaille dans les bals. Il s’habille d’un costume brillant et chante comme Claude François. Et celui de Paolo, eh bien… il est prisonnier. C’est un drôle de métier. Avant, pourtant, le père de Paolo était le plus fort. Surtout pour les blagues.

Mon avis :

Voici ici un livre court qui se lit très vite.

Nous suivons ici Paolo, un jeune garçon dont son papa est en prison. Il en souffre beaucoup et ne comprend pas pourquoi il ne peut plus voir son père. Il se compare aux autres enfants qui eux ont leurs parents avec eux.

Nous avons donc ici un roman très touchant qui aborde le thème de la prison tout en finesse alors qu’il s’agit tout de même de quelques chose d’assez dure à vivre pour un enfant. Paolo en souffre beaucoup mais en même temps il s’est « inventé » une vie, une vie sans son papa. C’est certainement le moyen le plus simple qu’il a trouvé pour en souffrir le moins.

En dehors de ça, il vit une vie sommes toute assez banale pour les garçons de son âge sauf qu’il nous livre ici quelques détails peu ordinaire notamment les journées ou sa maman va au parloir. Lui il ne veut pas y aller et je peut le comprendre. Pour un enfant de son âge c’est assez compliqué d’accepter d’aller voir son père la-bas. Lui il est résigné, il ne veut pas passer des moments avec son père sous les yeux des surveillants et ne souhaite pas que ses souvenirs avec son papa ressemble à ça.

Alors bien sur il en souffre mais ça il ne le dit à personne et c’est ce qui fait que le roman est touchant. Cet enfant est émouvant dans sa démarche qu’il met en place pour se protéger comme il le peut et nous renvoie au visage le manque de suivi qu’il peut y avoir pour essayer de faire vivre au mieux la situation aux enfants de prisonnier. 

Lui, à son âge, ne comprends pas pourquoi sa famille doit vivre ainsi et personne ne lui explique réellement pourquoi c’est ainsi et pas autrement.

De plus nous avons ici, un récit émouvant mettant en scène les papas et je trouve cela très intéressant car pour l’amour dans la famille on nous parle souvent des mamans mais pas du coté paternel qui finalement est tout aussi important pour un enfant.

En conclusion, un livre court adapté dès 9 ans, dont je n’avais jamais rencontré le thème malgré toutes mes lectures en secteur jeunesse. Un roman qui fait réfléchir sur la condition des familles dont l’un des membres est en prison et sur une éventuel prise en charge qui devrait être faites afin de ne pas détruire le cocon familiale afin que celui ci permettent quand même aux enfants de progresser dans les meilleures conditions qu’il soit.

Ma note :

16/20

 

 

Publicités

Toi aussi donne ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s