Celui qui manque d’Agnès de Lestrade

• Celui qui manque de Agrès de Lestrade

Synopsis :

Qu’est ce que les pompiers font la, dans le salon ? Et les voisins ? Pourquoi Romarin pleure dans les bras de Rose ? Pourquoi les jumelles sont comme deux chiffons mouillés dans le canapé ? Pourquoi grand-mère sanglote au téléphone ? Pourquoi grand-père me serre aussi fort contre lui ? Et où est Moon ?
 

Un pompier s’approche de moi. Il marche au ralenti comme un cosmonaute.

Il dit : 

– Là, ça va aller, ne bougez pas.
 

Je sens une piqûre dans mon bras. Et puis le trou noir.

Mon avis :

 Lorsque j’ai pris ce livre, je venais de lire plusieurs livres à la suite sur lesquels j’avait eu des coups de coeur et en lisant la 4ème de couverture je me doutais bien que le roman aborderait la mort mais sous quelle manière je ne savais pas exactement.

J’ai donc commencé ma lecture, une lecture courte puisque ce livre ne fait que 58 pages et je m’attendais avec un nombre de pages si « petit » à un livre jeunesse ++ (c’est à dire 7-8 ans environ) et en réalité j’ai été très surprise.

Je ne peut pas dire que j’ai aimé ou pas ce livre mais je ne reste pas forcément sur une bonne impression car la mort est abordé de manière étrange. 

La lecture est simple, phrase courte, les mots utilisés font partis du vocabulaire commun mais justement peut être trop simple, pas assez approfondis à mon goût. Alors bien sur étant resté sur une lecture pour les plus jeunes je me suis dit que c’était logique puisque c’est un thème assez difficile à aborder et le but n’était pas non plus de les traumatiser. Mais en réalité ce roman est dédié aux ados à partir de 14 ans environ m’a assuré la bibliothécaire !

J’ai donc été très étonné d’apprendre cela, car du coup mon avis est beaucoup moins indulgent ! Le sujet est pour moi beaucoup moins « lourd » à aborder avec les ados et je ne comprends donc pas pourquoi l’histoire n’est pas plus détaillée et approfondit. Dans les 57 pages que comporte le roman, on passe vite sur tout, autant sur les liens entre les personnages, que sur ce qui se passe comme événement dans le roman et également sur le dénouement !

Enfin je suis un peu déçu par ce livre car pour moi si toute l’histoire était un peu plus développée ça pourrait être un bon roman car ce genre de sujet sous cette forme la est assez rare . Toutefois, j’ai apprécié à la fin du roman, d’avoir quelques pages écrites par l’auteur ou celle-ci nous explique de quelle manière elle procède pour écrire son roman …etc. mais du coup c’est à double tranchant. En effet durant cette phase elle nous explique qu’elle a écrit ce roman en 4 jours, au rythme de 2h par jour environ. Donc forcément celui qui a aimé va se dire « Waouh quelle génie faire un si beau livre en 4 jours c’est formidable » mais celui, qui comme moi a moyennement apprécié et à jugé que cela manquait de profondeur va se plutôt se dire « Ah bah oui je comprend mieux pourquoi ça m’a parut autant « baclé »  » !

Pour conclure, je ne vous recommande pas vraiment ce livre ou alors peut être justement pour un enfant qui se pose des questions sur la mort et encore cela me semble un peu délicat (je vous donne la raison ici en spoiler (passez la souris pour découvrir la raison en mettant le texte en noir en surbrillance)) car la victime qui va mourir n’est autre que le petit frère (qui a 3 ans) du personnage principal avec lequel elle était très très proche)

Ma note :

09 / 20

Publicités

Toi aussi donne ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s